La sonde TEMPO pour surveiller le climat

La nouvelle sonde spatiale TEMPO de la NASA pourra surveiller le climat et ses changements dans toute l'Amérique du Nord
TEMPO est hébergé sur un satellite de communications commerciales, Intelsat 40E. Crédit : MAXAR

La NASA se prépare au lancement d’un nouvel outil qui fournira des informations sur la qualité de l’air en Amérique du Nord. La sonde TEMPO sera capable de surveiller le climat et la pollution atmosphérique depuis l’espace. Les nouvelles données seront détectées avec une fréquence et un niveau de détail supérieurs aux outils précédents, détectant également la disparité de l’exposition à la pollution dans différentes zones.

Les substances nocives à surveiller

Le lancement de l’outil Tropospheric Emissions Monitoring of Pollution (TEMPO), qui a eu lieu début avril depuis Cape Canaveral, a été monté sur un satellite de communication commerciale. Il vole sur une orbite qui lui permet des observations quotidiennes de la qualité de l’air en Amérique du Nord. Il observe les polluants jusqu’à une résolution de 10 kilomètres carrés sur une zone s’étendant de l’océan Atlantique au Pacifique et du centre du Canada à Mexico. L’outil de la taille d’un lave-vaisselle a été construit par Ball Aerospace et volera sur le satellite Intelsat 40E construit par Maxar.

Malgré les efforts des 30 dernières années pour nettoyer l’air aux États-Unis, plus de 40 % des Américains vivent et respirent toujours dans des zones très polluées (ref.). TEMPO observera principalement les trois principaux polluants : le dioxyde d’azote, le formaldéhyde et l’ozone. Le dioxyde d’azote est un gaz nocif libéré par la combustion de carburant qui peut causer des difficultés respiratoires et aggraver l’asthme.

Le formaldéhyde est un sous-produit de la décomposition de composés organiques volatils tels que la peinture, la colle et l’essence. Enfin, l’ozone en haute altitude nous protège des rayons ultraviolets nocifs du soleil. Mais l’ozone troposphérique est un composant important du smog et est nocif pour la végétation et la santé humaine.

Le fonctionnement de TEMPO

“Ce sera un outil vraiment précieux pour la science. Mais il sera également utile pour le grand public”, a déclaré Barry Lefer, scientifique du programme NASA pour TEMPO. “Il améliorera notre capacité à prédire la qualité de l’air et également à informer les décideurs politiques. Et il sera utile pour les épidémiologistes qui veulent étudier les impacts de la pollution atmosphérique sur la santé”.

L’outil mesurera la lumière solaire réfléchie par la surface terrestre et les gaz et particules dans l’atmosphère. Comme différents gaz ont des empreintes digitales ou spectres uniques, les scientifiques peuvent étudier les longueurs d’onde de la lumière qui sont absorbées et déterminer la nature et la quantité de gaz dans l’atmosphère.

TEMPO se joindra à GEMS et au Sentinel-4 de l'ESA pour former une constellation de satellites qui surveillent la qualité de l'air
TEMPO se joindra à GEMS et au Sentinel-4 de l’ESA pour former une constellation de satellites qui surveillent la qualité de l’air

“Chaque jour, nous recevons des mesures sur la ville de New York à 13h30”, a déclaré Caroline Nowlan, physicienne de l’atmosphère à l’Observatoire astrophysique Smithsonian. “Mais cela ne représente qu’une partie des données sur New York pendant la journée. Et nous avons deux heures de pointe chaque jour que nous ne sommes pas en mesure de capturer. La grande chose à propos de l’instrument TEMPO est sa capacité à surveiller le temps avec des mesures horaires dans toute l’Amérique du Nord. Nous verrons ce qui se passe tout le temps où le soleil est haut”.

TEMPO se joindra à l’instrument Geostationary Environment Monitoring Spectrometer (GEMS) à bord du satellite GEO-KOMPSAT-2B de la Corée du Sud et au prochain Sentinel-4 de l’Agence spatiale européenne (ESA) pour former une constellation plus large de satellites surveillant la qualité de l’air également en Europe et en Asie.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commenti
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires